LES BIENFAITS DU GINGEMBRE

par Benji Roch

Les bienfaits du gingembre

Le gingembre est une épice populaire que l'on retrouve dans de nombreuses cuisines et remèdes maison. Mais à part le fait qu'il aromatise une variété de plats et de boissons, que savons-nous de cette racine épicée ? Découvrez les avantages du gingembre pour la santé et ses effets secondaires potentiels, ainsi que ses utilisations et ses recettes.

Ces dernières années, le gingembre a connu une popularité mondiale fulgurante. De plus en plus de personnes prennent conscience des avantages culinaires et médicaux considérables du gingembre. En fait, selon les projections, le marché de cette épice parfumée devrait atteindre 4,18 milliards de dollars en 2022. Mais ce chiffre pourrait connaître une augmentation significative avec l'intérêt croissant pour le potentiel du gingembre à soutenir la santé immunitaire (ce qui est plus important que jamais en ce moment).

Des textes anciens dans des langues comme le sanskrit, le chinois, le grec, le romain et l'arabe mentionnent des utilisations du gingembre liées à la santé. De plus le gingembre a traditionnellement joué un rôle de premier plan dans l'Ayurveda indien et la médecine traditionnelle chinoise. Aujourd'hui, de nombreux chercheurs ont étudié les bienfaits du gingembre pour des maladies aussi différentes que les nausées matinales, l'inflammation due aux radiations et les migraines.

Mais qu'est-ce qui rend le gingembre si spécial ? Comment l'utilise-t-on ? Et que disent les recherches sur les bienfaits et les effets secondaires du gingembre ?  

QU'EST-CE QUE LE GINGEMBRE ?

Le gingembre provient d'une plante à fleurs connue sous le nom de Zingiber officinale. Mais le gingembre, tel que nous le connaissons et le voyons dans les épiceries et sur les marchés, fait en fait référence aux rhizomes ou racines de la plante, c'est pourquoi il est parfois appelé racine de gingembre.

Il existe plus de 1 300 espèces de plantes dans la famille des Zingiberaceae (plantes à gingembre). Les épices curcuma, cardamome et galanga font également partie de cette famille. Mais la plupart des variétés de gingembre sont ornementales, plutôt que comestibles. Les racines de gingembre comestibles les plus courantes sont de couleur jaunâtre. Cependant, il existe aussi du gingembre bleu, du gingembre rouge et du gingembre blanc. Et vous pouvez parfois trouver différentes espèces de baby gingembre, qui sont en fait les jeunes racines d'un plant de gingembre et sont souvent de couleur rose et crème.

Jeune pousse de gingembre

D'OÙ VIENT LE GINGEMBRE ?

Le gingembre préfère les températures chaudes des climats tropicaux ou subtropicaux. La plupart du temps, le gingembre est originaire d'Asie du Sud-Est, où il a d'abord poussé à l'état sauvage dans les forêts tropicales. Même s'il est aujourd'hui rare de trouver du gingembre non cultivé en Asie du Sud-Est, la majeure partie du gingembre consommé dans le monde provient toujours de cette région.

La Chine, l'Inde, le Népal et la Thaïlande sont les plus grands producteurs de gingembre. Même les États-Unis importent presque tout leur gingembre d'Asie, bien que le gingembre pousse en abondance à Hawaï.  

FAITS NUTRITIONNELS SUR LE GINGEMBRE 

Si vous avez déjà goûté un morceau de gingembre frais, vous savez qu'il a une saveur intense. Plus la racine de gingembre est mûre, plus sa saveur est forte. Comme il est si fort, il n'en faut pas beaucoup pour parfumer un plat, mais en ce qui concerne les propriétés bénéfiques du gingembre pour la santé, un petit peu suffit.

Le gingembre est riche en vitamines C et B6, ainsi qu'en magnésium, potassium, cuivre et manganèse. Il contient des fibres et de l'eau, ce qui est bon pour la santé intestinale et le maintien du poids. Il est également peu calorique et riche en composés phytochimiques (les composés actifs des aliments végétaux entiers qui protègent votre santé).

La plupart des bienfaits du gingembre pour la santé semblent provenir de son abondance de polyphénols, qui protègent l'organisme contre le stress oxydatif. Le gingembre contient trois principaux polyphénols : les gingérols, les shogals et les paradols, en plus d'être riche en antioxydants.  

Gingembre antioxydant

9 BIENFAITS DU GINGEMBRE SUR LA SANTÉ

Maintenant que nous avons examiné l'inventaire biochimique du gingembre, plongeons dans ce qui le rend vraiment spécial : ses nombreux bienfaits pour la santé.

1. Antiviral

En Inde et en Chine, l'utilisation du gingembre pour soigner les rhumes et les grippes est un remède maison populaire qui remonte à d'innombrables générations. De même, des études montrent que ces remèdes résistent à l'examen scientifique.

Le gingembre a des propriétés antibactériennes, antifongiques et antivirales. Normalement, les virus comme le rhume ou la grippe pénètrent dans l'organisme et se fixent aux cellules, provoquant une infection systémique. Mais le gingembre a démontré sa capacité à empêcher cette fixation et à empêcher les virus de continuer son développement dans les cellules.

Une étude publiée dans The International Journal of Engineering and Science a examiné les remèdes à base de plantes utilisés contre la grippe porcine (également appelée virus H1N1). Le gingembre était l'une des principales herbes médicinales mentionnées pour le traitement de la grippe porcine en raison de ses propriétés antivirales. Dans une autre étude, publiée dans le Journal of Ethnopharmacology en 2013, les chercheurs ont montré que les activités antivirales du gingembre aidaient à combattre une infection courante des voies respiratoires appelée virus respiratoire syncytial humain (VRSH). Le gingembre frais et le gingembre séché ont été préparés dans de l'eau chaude et testés en laboratoire sur des cellules du système respiratoire humain. Alors que le gingembre séché n'a eu que peu d'effet, le gingembre frais a pu empêcher le virus de s'emparer des cellules.  

2. Anticancer

Les cancers gastro-intestinaux font partie des types de cancers les plus courants et les plus meurtriers au monde. Mais une revue de 2015 a montré comment le gingembre avait été utilisé à la fois pour prévenir et inverser les cancers gastro-intestinaux. Les études en éprouvette, les études animales et les études humaines ont toutes suggéré que le gingembre supprime la croissance des cellules cancéreuses et, en fait, les amène à s'autodétruire (un processus connu sous le nom d'apoptose). Le gingembre pourrait même renforcer les effets anticancéreux d'un médicament chimiothérapeutique, le 5-fluorouracile, ce qui pourrait inciter à poursuivre les études humaines sur son utilisation comme traitement complémentaire et rentable du cancer.  

3. Antiémétique

Le bienfait le plus connu du gingembre pour la santé est peut-être son efficacité contre les nausées et les vomissements. Dans de nombreux pays, notamment en Chine et en Inde, on donne un tonique ou un thé au gingembre pour calmer les malaises et les troubles digestifs depuis des milliers d'années. On pense que les polyphénols gingérol et shogal sont responsables des effets calmants du gingembre sur l'estomac. Plus de trente années de recherche ont été consacrées à cette application particulière du gingembre. De multiples études montrent son efficacité contre les nausées et les vomissements, notamment en relation avec la grossesse et la chimiothérapie. Lors de l'étude des effets du gingembre sur les nausées et les vomissements induits par la chimiothérapie, un essai en double aveugle sur des patients atteints de cancer a révélé une réduction significative des nausées aiguës. Les participants ont reçu soit un placebo, soit un demi-gramme de gingembre, soit un gramme de gingembre, soit un gramme et demi de gingembre. Tous les patients qui ont reçu l'une des doses de gingembre, aux trois niveaux testés, ont constaté un soulagement des nausées.

4. Traite et prévient les bactéries intestinales nocives

En plus d'aider à lutter contre les nausées, le gingembre favorise également la santé intestinale en ciblant certaines bactéries grâce à sa puissante activité antibactérienne. Une étude récente parue en 2019 dans Advanced Pharmaceutical Bulletin a conclu que l'utilisation du gingembre était utile pour traiter la dyspepsie fonctionnelle due à la bactérie H. pylori. En plus d'atténuer ou d'éliminer les symptômes inconfortables, la thérapie au gingembre a complètement éradiqué les bactéries intestinales nocives chez la moitié des sujets testés. Ce n'est pas rien, car il est notoirement difficile de se débarrasser de l'H. pylori.

thé au gingembre

5. Le gingembre peut protéger contre les radiations

Les radiations sont un traitement du cancer couramment utilisé qui a des effets secondaires très problématiques. L'un d'eux est qu'il augmente le stress oxydatif dans le corps et peut nuire aux organes internes. Dans le but d'atténuer ces effets secondaires, une étude non négligeable, réalisée en 2017, a exploré si le gingembre pouvait fonctionner comme un agent anti-inflammatoire et antioxydant dans le corps. Dans cette étude, un extrait de gingembre a été administré à des rats en guise de prétraitement avant l'exposition aux radiations. Les rats qui ont reçu ce traitement ont vu une protection contre les lésions rénales et une réduction de l'inflammation. Les chercheurs ont recommandé l'extrait de gingembre plutôt que les composés radioprotecteurs synthétiques en raison de son absence d'effets secondaires nocifs.

6. Anti-douleur

Le gingembre fonctionne également comme un analgésique à multiples facettes. Un essai randomisé et contrôlé sur 120 étudiantes iraniennes souffrant de crampes menstruelles modérées à sévères a testé les effets du gingembre pour voir s'il pouvait aider. Les étudiantes ont reçu soit 500 mg de poudre de gingembre sous forme de gélules, soit un placebo, trois fois par jour. Ils ont ensuite été répartis en groupes qui ont reçu le traitement soit deux jours avant les règles plus les trois premiers jours, soit les trois premiers jours seulement. Dans les deux cas, où le gingembre a été administré, on a constaté une réduction significative de la douleur, par rapport aux femmes qui ont pris le placebo. Parce qu'il agit comme un anti-inflammatoire, le gingembre est également prometteur pour les douleurs musculaires et articulaires. Une étude a montré que la consommation quotidienne de gingembre traité à la chaleur soulageait les douleurs musculaires provoquées par l'exercice. D'autres études ont examiné l'effet du gingembre sur l'ostéoarthrite, un trouble articulaire dégénératif douloureux, avec des résultats modérés mais prometteurs.

7. Pourrait aider à équilibrer la glycémie

Le gingembre peut également contrôler la glycémie. De plus, de multiples études de recherche a montré l'impact de la consommation de gingembre sur les niveaux de HbA1c (hémoglobine glyquée). Les patients atteints de diabète de type 2 ont vu une amélioration significative de ces niveaux en prenant du gingembre, ce qui suggère que l'impact positif du gingembre sur l'équilibre de la glycémie et ce, à long terme. 

8. Bienfaits cardioprotecteurs

Une épice peut-elle combattre la première cause de mortalité dans le monde, les maladies cardiovasculaires ?

La recherche sur la capacité du gingembre à protéger le cœur est en cours et prometteuse. Une méta-analyse et un examen iraniens des études sur le gingembre et les maladies cardiaques ont révélé une diminution marquée de la pression artérielle systolique et diastolique grâce à une supplémentation en gingembre. Une étude transversale menée par des chercheurs chinois a évalué le niveau de consommation de gingembre chez des participants atteints de diverses maladies chroniques. Ils ont constaté que l'utilisation quotidienne de gingembre réduisait le risque d'hypertension et de maladie coronarienne. Peut-être devrions-nous commencer à dire : "Une dose de gingembre par jour éloigne le cardiologue" !

9. Neuroprotecteur

Les neurologues Dean et Ayesha Sherzai, ont mené des recherches montrant que jusqu'à 90 % des cas d'Alzheimer peuvent être évités grâce à l'alimentation et au mode de vie. Il semble maintenant que le gingembre pourrait être l'un de ces aliments neuroprotecteurs que vous voudrez ajouter à votre alimentation. Des tests in-vitro utilisant l'un des composés bioactifs présents dans le gingembre, le gingérol, ont montré des effets anti-inflammatoires potentiels en agissant sur les cellules qui, dans le cerveau, provoquent la neuroinflammation.

Consommer du gingembre

LES POTENTIELS EFFETS SECONDAIRES DU GINGEMBRE

Bien que les bienfaits du gingembre l'emportent sur ses effets secondaires potentiels pour la plupart d'entre nous, toutefois certains cas appellent à la prudence. 

1. Malaises gastro-intestinaux 

Les doses recommandées de gingembre et les quantités utilisées dans les essais cliniques sont généralement comprises entre 170 mg et un gramme de gingembre en poudre par jour. Des études montrent que la consommation de plus de six grammes de gingembre en poudre à la fois peut provoquer des symptômes gastro-intestinaux tels que diarrhée, brûlures d'estomac et maux de ventre. Mais il est de toute façon difficile de consommer une telle quantité de gingembre en poudre en dehors des gélules. Alors qu'une cuillère à soupe de gingembre moulu pèse environ six grammes, cela équivaut à environ ⅔ de tasse de gingembre frais.

Donc si vous décidez de consommer beaucoup de gingembre, vous ne voudrez peut-être pas dépasser ⅔ tasse de gingembre frais, ou trois cuillères à café de poudre de gingembre, par jour. Et franchement, si vous décidiez d'en consommer autant, il y'aurait de quoi se questionner sur vos papilles gustatives. Car le gingembre est, après tout, une épice !  

2. Réactions allergiques

Comme pour presque tous les aliments, des réactions allergiques au gingembre sont possibles. Bien que peu fréquent, un symptôme d'allergie externe possible au gingembre est la dermatite de contact ou l'eczéma. Il existe également des cas de réactions allergiques à la poussière de gingembre, comme celle du gingembre en poudre. Cependant, il n'existe actuellement aucun test cutané pour dépister les allergies au gingembre. Si vous pensez être allergique, la meilleure chose à faire est d'éviter le gingembre.  

3. Dépression du système nerveux central et arythmie

Bien que l'effet hypotenseur du gingembre soit bénéfique pour certaines personnes, chez d'autres, il peut provoquer une baisse trop importante de la tension artérielle. Dans des études menées sur des animaux et des humains, le gingembre a provoqué une dépression du système nerveux central et de l'arythmie chez un petit nombre d'individus.  

4. Peut aggraver une maladie de la vésicule biliaire

Des recherches montrent que le gingembre augmente la sécrétion de bile, ce qui pourrait contribuer à la formation de calculs biliaires chez certaines personnes. Si vous souffrez d'une maladie de la vésicule biliaire, il est recommandé de faire preuve de prudence lorsque vous consommez du gingembre et de discuter de son utilisation avec votre médecin.

UTILISATION DU GINGEMBRE

Il existe de nombreuses façons d'utiliser le gingembre dans la cuisine et la pâtisserie. Voici quelques-unes des utilisations les plus populaires du gingembre :

  • Les currys indiens
  • Plats ou condiments thaïlandais, chinois, vietnamiens, coréens et japonais Soupes
  • Dans un jus ou un smoothie
  • Dans les produits de boulangerie
  • Dans les aliments pour le petit-déjeuner comme le gruau, les flocons d'avoine et les puddings aux graines de chia.
  • Dans les sauces et les vinaigrettes
  • Thés et boissons médicinales  

Râpe à gingembre

Maintenant que vous êtes expert en la matière, vous pouvez vous en procurer en poudre ou entier et nous faire part de votre expérience. Dites-nous dans les commentaires:

  • Utilisez-vous du gingembre ?
  • Connaissiez-vous les bienfaits et les effets secondaires du gingembre ?
  • Comment aimez-vous utiliser le gingembre en cuisine ?

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.


Partager

Derniers articles
Par quoi remplacer la cannelle | Manège épicé
10 idées de rangements à épices | Manège épicé
Quels sont les bienfaits du piment ? | Manège épicé
Comment conserver les épices | Manège épicé